Dépasser l’État, en Misarchie et ailleurs. Rencontre le 24 janvier avec Emmanuel Dockès

Dans Voyage en Misarchie, Essai pour tout reconstruire, Emmanuel Dockès imagine un pays si évolué qu’il aurait depuis longtemps abandonné le système capitaliste. Un pays qui aurait à la fois supprimé la propriété comme moyen de domination et l’Etat lui-même ! C’est en particulier autour de cette idée que nous vous proposons de réfléchir avec nous et Emmanuel Dockès, le 24 janvier prochain à Paris. En Misarchie, l’État a été remplacé par une juxtaposition de « districts », des « communs » auxquels les habitants adhèrent automatiquement, en fonction de leur présence sur un lieu donné et des services publics à...

Continuer la lecture

D’Octobre 1917 au « socialisme du XXIe siècle »

Tous les passés n’ont pas le même avenir, peut-on dire avec Daniel Bensaïd : Octobre 1917 ne se laissera pas facilement enterrer. Son immense legs, qu’il faut actualiser, est d’avoir « osé » mettre à l’ordre du jour la remise en cause de l’ordre existant – sans recettes, et non sans tragiques erreurs, en se confrontant aux guerres et violences sociales des dominants, à l’échelle nationale et internationale. Or, cent ans plus tard, bien que l’ « hypothèse communiste » semble écartée, bien des points communs nous rapprochent des enjeux d’Octobre. L’hypothèse menchevique selon laquelle il fallait attendre d’un...

Continuer la lecture

Décembre : Le retour au premier plan du droit à l’autodétermination des peuples

Passé le temps de la décolonisation et de la poussée nationalitaire des années 1970, le droit à l’autodétermination des peuples semblait oublié dans l’Hexagone et voilà, qu’en cet automne, il ressurgit avec une grande acuité. La victoire des formations nationalistes (autonomistes et indépendantistes réunis) en Corse, les litiges dans la définition du collège électoral pour le référendum d’autodétermination prévu en Kanaky en 2018 et la proclamation symbolique de la République catalane (même si le sentiment nationaliste s’exprime peu en Catalogne du Nord) sont l’expression du retour au premier plan de la question nationale. La République française, chantre des droits humains, ne concède même pas les droits culturels en métropole, elle n’a toujours pas signé ou ratifié les conventions du Conseil de l’Europe : la Convention-cadre pour la protection des minorités nationales de 1991 (non signée) et la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires de 1992 (non ratifiée par le Parlement). Les rapports de domination coloniale sont toujours présents comme l’ont révélé les événements dans les « départements » d’outre-mer en Guadeloupe en 2009 ou en Guyane au printemps dernier. Pour les autogestionnaires, le droit à l’autodétermination des peuples est un principe démocratique fondamental qui n’implique pas de solution unique et prédéterminée : il exprime le droit de décider de son sort et des propres affaires, selon une logique d’autogouvernement qui laisse chaque peuple libre d’évaluer dans chaque contexte,...

Continuer la lecture

Lutter, reprendre son usine en main

Deux jours de rencontres et débats à Nantes, le 16 décembre, de 13 à 19h, et sur la ZAD de ND des Landes avec des ouvrie·res de SCOP-TI, près de Marseille, et de Vio.me en Grèce. Dans la continuité du soutien à la ZAD et de ses pratiques de reprise en main des productions agricoles hors des impératifs capitalistes, nous organisons des rencontres avec les travailleuses et les travailleurs de Vio.me et SCOP-TI. Le collectif syndical contre l’aéroport à ND des Landes et son monde voulait montrer que des espoirs existent, des expérimentations collectives, à contre courant du monde...

Continuer la lecture

« L’usine de rien », une invitation à la réflexion sur le travail et l’autogestion

Le film « A Fábrica de nada » (L’usine de rien) est avant tout une expérience collective à l’image de l’histoire qu’il raconte, une lutte ouvrière qui débouche sur une occupation et une récupération d’entreprise par ses travailleur-se-s. En effet, c’est un collectif portugais, organisé en coopérative de production « Terratreme Filmes », indépendant des grosses maisons de production, qui a écrit, réalisé et produit le film. Ce n’est donc pas le fruit du hasard si l’écriture du scenario est si riche et aborde autant de registres : elle correspond à une pratique et se révèle juste par son adéquation entre le fond et...

Continuer la lecture
  • 1
  • 2

Prochain évènement

21 Mai 68

Extension de la grève dans la métallurgie, les arsenaux, à la Banque de France et les grands magasins. Le PSU appelle à la création de comités d’action ouvriers-étudiants. Le PCF appelle à la constitution de comités d’action pour un gouvernement populaire et démocratique. Dernière soirée de programmes normaux à la télévision.

Dialogue imaginaire (suite) : « Quant à l’ensemble et à sa gestion, les techniques nouvelles peuvent intervenir. Automatisation à la base dans les forces productives – utilisation des moyens électroniques (computeurs et calculatrices) pour fournir à une gestion décentralisée les informations ascendantes et descendantes, ces nouvelles techniques fondent des possibilités nouvelles. »

Lire l’article

Abonnez-vous à notre newsletter !

Soutenez-nous

Suivez-nous sur Facebook

Twitter

Rejoignez-nous

Pour soutenir et participer à la vie de l’association
J’adhère Je soutiens

Sociofinancement de SCOPTI

Pour soutenir les ex-Fralib, on souscrit massivement !
05/10/17 Nombre de donateurs : 1883
Montant total: 204 818,44 €

Nos partenaires



Archives

décembre 2017
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031