Auteur : Benoît Borrits

Sur les coopératives, un texte de Rosa Luxemburg

Extrait du chapitre 2, «Les syndicats, les coopératives et la démocratie politique» de Réforme sociale ou révolution (1898) http://www.marxists.org/francais/lu… Les coopératives, et d’abord les coopératives de production sont des institutions de nature hybride au sein de l’économie capitaliste : elles constituent une production socialisée en miniature, qui s’accompagne d’un échange capitaliste. Mais dans l’économie capitaliste l’échange domine la production ; à cause de la concurrence il exige, pour que puisse vivre l’entreprise, une exploitation impitoyable de la force de travail, c’est-à-dire la domination complète du processus de production par les intérêts capitalistes. Pratiquement, cela se traduit par la nécessité d’intensifier le...

Continuer la lecture

Produire de la richesse autrement

Ouvrage collectif du CETIM Usines récupérées, coopératives, micro-finance… Les révolutions silencieuses Quel point commun y-a-t-il entre les militantes du Cercle d’autopromotion pour un développement durable au Bénin, les piqueteros d’Argentine, les activistes du mouvement social de micro-épargne Nigera Kori au Bangladesh, les socios des coopératives Mondragón en Espagne, les ouvriers de l’usine récupérée Zanon en Argentine… ? Elles et ils sont investis dans une expérience d’économie sociale et solidaire collective, véritable laboratoire d’alternative sociale. On en recense des milliers. Souvent impulsées par la nécessité de survivre, elles existent et produisent autrement sans avoir nécessairement attendu une situation politique favorable. Elles...

Continuer la lecture

Mondragon

Le groupe coopératif Mondragón regroupe environ 120 coopératives au Pays basque. Fondé dans les années 1950 par un prêtre républicain espagnol, il emploie aujourd’hui 85000 travailleurs dans le monde. L’article sur Mondragon du site L’entrée Wikipedia Le site web du groupe Mondragon Un article d’En,jeux Les Echos de janvier 1998 Mondragon, des coopératives ouvrières dans la mondialisation, un article de Joël Martine avril 2008 Un dialogue sur Mondragon et la mondialisation entre Fernando Gomez Acedo, président de Fagor Brandt SA et Jacques Pradesprofesseur à l’université de Toulouse II – Le Mirail (en anglais) – 28 novembre 2005 Article de J. Prades paru dans la Recma n°296 de...

Continuer la lecture

Soirée débat sur Marinaleda, un village en autogestion

Du droit à terre au droit au logement Marinaleda, un village andalou en autogestion Mardi 14 juin à 20h Cinéma La Clef, 34 Rue Daubenton 75005 Paris (Métro Censier-Daubenton) Entrée libre   Projection du film Marinaleda un village en utopie, suivi d’un débat. Un film de Sophie Bolze 2009 – France – 82 minutes Production / Diffusion : Tarmak production   Marinaleda, village d’Andalousie, développe depuis les premières élections libres de 1979 un système social et politique à contre-courant du modèle prédominant. Ses habitants ont obtenu par des actions incessantes 1200 hectares qu’ils exploitent aujourd’hui en coopérative. Cette coopérative intègre ses propres unités de transformation et commercialise sa production. Le village a développé des formes innovantes de démocratie directe et de mise à disposition de logements très bon marché. La démocratie directe, la lutte collective, la participation bénévole ont transformé la vie de ses habitants, des paysans sans terre. En mêlant les images de la vie quotidienne à celles réalisées par les villageois eux-mêmes – fresques murales, films de propagande, télévision locale – le film de Sophie Bolze explore la complexité de cette expérience collective.  ...

Continuer la lecture

La reprise par les salariés n’est-elle viable que pour des entreprises de produits finis ?

Alors que de nombreux conflits sociaux existent aujourd’hui ayant pour source des suppressions d’emploi, la reprise de l’entreprise par ses salariés sous forme de coopérative (Scop) est rarement mise en avant. On peut raisonnablement comprendre les réticences de la part des salariés : qu’est-ce qui garantira le chiffre d’affaires à venir et donc les rémunérations ? Si l’entreprise réalise des produits à destination du grand public, on pourrait penser qu’une coopérative serait viable dans la mesure où elle n’est guère dépendante de quelques donneurs d’ordre. C’est sans doute ce qui explique que le mot d’ordre des Lip, « On fabrique, on vend, on se paie », a trouvé un début de réalisation immédiate en juin 1973. À l’inverse, si l’entreprise est dépendante de quelques commanditaires, la survie de cette coopérative dépend alors de l’attitude de ceux-ci. Sera-t-elle obligatoirement hostile ? L’exemple de CERALEP suggérerait même le...

Continuer la lecture

Prochain évènement

Abonnez-vous à notre newsletter !

Soutenez-nous

Suivez-nous sur Facebook

Twitter

Rejoignez-nous

Pour soutenir et participer à la vie de l’association
J’adhère Je soutiens

Sociofinancement de SCOPTI

Pour soutenir les ex-Fralib, on souscrit massivement !
05/10/17 Nombre de donateurs : 1883
Montant total: 204 818,44 €

Nos partenaires



Archives

janvier 2018
L M M J V S D
« Déc    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031