Mois : janvier 2012

Expériences autogestionnaires en Belgique (2/2)

La Belgique a connu à l’hiver 60-61 un grève générale causée en partie par une politique de rigueur dans un contexte de dette publique élevée, et de décolonisation du Congo Belge. L’industrialisation Belge a été l’une des plus précoce, et le taux d’emploi industriel est l’un des plus élevé d’Europe à cette période. Pourtant, l’industrie Wallonne (acier, mines, textiles,…) décline : défaut d’investissement, perte de débouchés, chômage élevé. En Flandres, à l’inverse, les capitaux affluent depuis la fin de la seconde guerre mondiale, de nouvelles industries se développent, et donnent un poids croissant à la région. La grève générale aura des conséquences politiques, et débouchera sur une demande d’autonomie plus grande de la Wallonnie. Cet article fait suite à la première partie qui a abordé deux expériences autogestionnaires, la société coopérative Les Textiles d’Ere, et La société coopérative L’Espérance. 1975. La société coopérative «Le balai libéré» Au départ de l’aventure du Balai libéré, il y a la revendication de meilleures conditions de travail. Jusqu’en février 1975, la société de nettoyage ANIC effectuait en sous-traitance les travaux de nettoyage pour l’Université Catholique de Louvain sur le site de Louvain-La-Neuve (Ottignies). Un premier conflit éclate en novembre 1974. Les griefs des ouvrières sont nombreux. Elles sont payées 78 francs brut de l’heure alors que le tarif normal est de 102 francs. Les frais de déplacement ne sont pas remboursés et, lorsqu’elles cassent...

Continuer la lecture

SeaFrance : la SCOP n’est pas morte

Suite à la liquidation de la compagnie SeaFrance, le syndicat maritime Nord CFDT conviait les salariés de la société à une réunion pour faire le point sur les licenciements en cours et le projet de Scop. L’occasion pour ce syndicat de contrecarrer les accusations de nombreux médias et de François Chérèque et de confirmer que le projet de Scop n’est pas mort. Mercredi 25 janvier, 10 heures, la salle du Bowling de Calais est comble. Nombreux sont ceux qui restent debout. C’est dans cette salle que le syndicat CFDT Maritime Nord avait présenté en octobre 2011 le projet de...

Continuer la lecture

Fralib : troisième plan «social»

Les salariés de Fralib en lutte vous invitent à leurs vœux le vendredi 27 janvier 2012 au Centre Congrès Agora à Aubagne (13), salle Hermes à 18h. Fralib, c’est l’histoire d’une usine de conditionnement de thés et d’infusions qu’une multinationale, Unilever, veut fermer à tout prix, pour transférer la production sur son site de Bruxelles mais plus probablement en Pologne où les salaires sont particulièrement bas. Une telle fermeture supprimerait pas moins de 182 emplois à Gémenos dans les Bouches-du-Rhône. Pour se faire, la direction a présenté en septembre 2010 un plan de « sauvegarde » de l’emploi. Les arguments...

Continuer la lecture

À l’est aussi les indignés

Quatre décennies se sont écoulées depuis les expériences autogestionnaires en Tchécoslovaquie, trente ans depuis le programme de Solidarnosc en Pologne… Le contexte tchèque À Prague, après vingt ans d’un système politique bloqué par une cohabitation entre une vraie droite ultralibérale et une fausse «gauche» sociale-démocrate, toutes deux issues du même moule de la jeune génération de permanents communistes de l’avant-1990, une nouvelle vague d’opposition radicale se lève avec les indignées. Les uns rejettent en bloc le système actuel, les autres se polarisent sur la dénonciation de la corruption massive qui se chiffre en milliards et qui reste impunie, malgré...

Continuer la lecture

Tchecoslovaquie 1968 : le printemps des conseils de travailleurs

La dynamique ouverte par le Printemps de Prague en 1968 était bien celle d’une authentique émancipation politique et sociale. Au sein même des entreprises commençaient à se développer des « conseils d’entreprise » ou « conseils de travailleurs », qui prirent leur essor après l’intervention des troupes du Pacte de Varsovie le 21 août. L’autogestion évoquée dans les journaux et les revues devient sujet de discussion dans les usines.  Début juin, des conseils se mettent en place.  Pour les partisans de l’autogestion, les conseils doivent élaborer eux-mêmes les objectifs, nommer les directeurs. Ils préconisent leur coordination. La position gouvernementale...

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter !

Suivez-nous sur Facebook

Twitter

Rejoignez-nous

Pour soutenir et participer à la vie de l’association
J’adhère Je soutiens

Sociofinancement de SCOPTI

Pour soutenir les ex-Fralib, on souscrit massivement !
05/10/17 Nombre de donateurs : 1804
Montant total: 196 577,44 €

Nos partenaires



Archives

janvier 2012
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031