cecosesolaLa coopérative vénézuélienne Cecosesola montre un exemple à grande échelle d’utopie autogestionaire au quotidien. De la cantine du supermarché à l’hôpital communautaire, chaque action participe à construire une société différente.

Barquisimeto, feria centrale de la coopérative Cecosesola. Un vendredi matin. Il est 5h45. Les portes du supermarché social de la coopérative vont bientôt s’ouvrir, tout le monde est à un poste. Maria et Noel, deux jeunes qui travaillent dans une des coopératives d’épargne et de crédit pendant la semaine, sont là en renfort.

Le texte en entier

Article paru initialement dans Le monde libertaire

Un reportage de Construire l’utopie réalisé par Edith Wustefeld et Yan Verhoeven

Voir notre article sur ce projet journalistique

 

Cet article vous a plu ?

Soutenez-nous pour que nous puissions continuer !