Mois : janvier 2013

MyFerryLink : les ex-SeaFrance récupèrent leurs indemnités

La SCOP MyFerryLink, formée par les anciens SeaFrance, réalise aujourd’hui 8 départs quotidiens à partir de Calais. En dépit d’un environnement concurrentiel délicat créé par l’octroi, dès février 2012, d’une licence Calais Douvres à la société DFDS, la SCOP, renforcée par un partenariat avec EuroTunnel, est un acteur avec lequel il faudra compter demain. Le Tribunal de commerce de Paris a confirmé, mercredi 23 janvier 2013, que les 371 ex-SeaFrance aujourd’hui salariés de la SCOP MyFerryLink allaient récupérer chacun l’indemnité de 25 000 euros prévue par le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) qui renforcera ainsi la trésorerie de la coopérative de quelques 10 millions d’euros. La navigation a repris en août 2013 pour trois des quatre bateaux de l’ancienne compagnie SeaFrance. EuroTunnel a racheté ces bateaux et les met à disposition de la coopérative pour effectuer des traversées dans le détroit de Calais. Si les derniers chiffres semblent encourageants (50 000 personnes transportées sur les quinze derniers jours de décembre – 4 000 camions sur le mois), l’équilibre n’est pas encore assuré et c’est EuroTunnel qui absorbe une partie significative de la perte. MyFerryLink bénéficie en effet d’un contrat d’affrètement sur trois ans. Pour l’année 2013, MyFerryLink opérera 8 départs de Calais par jour. La circulation sur le détroit est aujourd’hui dense. Outre P&O et MyFerryLink, la compagnie DFDS qui opérait initialement sur Dunkerque, s’est vue octroyer, dès février 2012, un...

Continuer la lecture

Viomichaniki Metaleftiki (Vio.Met.) en autogestion

Viomichaniki Metaleftiki était une entreprise prospère spécialisée dans la production de matériaux pour le bâtiment. Sa maison-mêre en difficulté a pressé sa filiale au point qu’elle ne paye plus les salaires depuis mai 2011. Les salariés de cette entreprise souhaitent redémarrer la production en autogestion. Viomichaniki Metaleftiki (Vio. Met.) (Βιομηχανική Μεταλλευτική) est une entreprise spécialisée dans la production de matériaux de construction, d’aménagement et d’isolation. Filiale de Philkeram-Johnson (le plus ancien et le plus important producteur de matériaux de construction en Grèce) appartenant à Giorgos Filipou, elle est basée à Thessalonique et emploie entre 60 et 70 travailleurs. Sur la période 2000-2006, Vio.Met. était une entreprise florissante affichant une progression du chiffre d’affaires de 139% et des profits de 118%. Cette tendance s’est retourné en 2010 à la suite du transfert d’une dette de près de 2 millions d’euros de l’entreprise-mère vers la filiale. En mai 2011, l’entreprise-mère dépose le bilan, ce qui n’est pas le cas de sa filiale. Pourtant, la direction de Vio.Met. décide la cessation de paiement des salaire et le lock-out de l’usine, sous le prétexte d’un manque des fonds. Depuis cette date (mai 2011), les revenus (indemnisations) des travailleurs / ouvriers en arrêt de travail s’élèvent à 359 euros/mois. En juillet 2012, ils décident d’explorer la piste de l’autogestion sous le mot d’ordre « Vous ne le pouvez pas ? Nous, nous le pouvons ! » en...

Continuer la lecture

Pilpa à Carcassonne : victoire au Tribunal

Rachetée il y a un an par le groupe R&R pour ses licences et sa position commerciale, l’usine de crèmes glacées Pilpa de Carcassone est menacée de fermeture. Ce groupe veut concentrer sa production sur deux sites au lieu de trois en France. Le Tribunal d’Instance de Carcassonne vient d’invalider le plan de « sauvegarde » de l’emploi : un bol d’oxygène pour les salariés qui commencent à envisager une reprise en SCOP pour préserver les emplois. L’usine Pilpa fabrique et conditionne sous diverses formes de la crème glacée. Elle travaille essentiellement en sous-traitance pour des marques de distribution (Carrefour, Système U, hard discount…) et, pour une petite part, sous sa propre marque. Située dans la zone industrielle de Carcassonne, elle était à l’origine, filiale d’une coopérative laitière et existe désormais depuis des dizaines d’années. Depuis novembre 2011, elle fait partie du groupe R&R qui comprend 3 usines de ce type en France. Ce groupe est lui-même dépendant de la holding américaine OakTree. Dans cette activité, ce groupe est second derrière Unilever et devant Nestlé pour lequel il fabrique aussi. L’usine travaille pour des grandes marques comme Oasis ou Disney. Chaque client a ses caractéristiques de fabrication et Pilpa Carcassonne est certifiée, processus assez long à obtenir. Il est clair que R&R, le repreneur de novembre 2011, a recherché à récupérer ces licences et cette position commerciale. Pilpa Carcassonne comprend 154 salariés...

Continuer la lecture

Maurice Najman (1948-1999)

Maurice Najman, journaliste ayant travaillé notamment à Libération et au Monde Diplomatique, était un militant d’extrême gauche, passionné par la culture underground. C’est une des figures du mouvement contestataire de mai 1968, ayant notamment co-fondé les Comités d’Action Lycéens (CAL) en 1967. Maurice Najman est issu d’une famille juive polonaise et parlait le yiddish. Son père fut un militant communiste et sa mère Solange est une rescapée des camps d’extermination. Maurice fonde le noyau initial des Comités d’action lycéen (CAL) en décembre 1967, alors qu’il étudiait au lycée Jacques-Decour à Paris. Membre de l’Alliance Marxiste Révolutionnaire (AMR), organisation trotskiste de tendance pabliste partisan de l’autogestion dans les années 1970, il obtient un poste de responsabilité au Parti socialiste unifié (PSU) lors de la fusion AMR-PSU en 1975, puis le quitte pour participer à la fondation des Comités Communistes pour l’Autogestion (CCA) en 1977. Sa vie se partage entre contre-culture, underground et activité politique. Il voulait créer un Front de Libération du Rock. Il milite pour l’autogestion comme « moyen et projet » révolutionnaire. Maurice Najman est au Chili à l’été 72. Il publie livre « Le Chili est proche ». Il est aussi en contact avec le Portugais Othello de Carvallo pendant la révolution des œillets en 73-74. Il rencontre le Tchèque Vaclav Havel et organise à Paris le soutien du groupe tchèque Plastic People ce qui permet de financer le disque, accompagné des textes...

Continuer la lecture

Communiqué et appel à la solidarité avec les Dispensaires Sociaux Solidaires grecs

Par le Réseau Européen contre la Privatisation et la Commercialisation de la Santé et  de la Protection sociale Aujourd’hui en Grèce, s’il y a bien un secteur où la population fragilisée paye cash les conséquences de la politique d’austérité, c’est la santé. Un tiers de l’offre de soins hospitalière publique est détruite ou en cours de destruction depuis deux ans. Par exemple pour une ville comme Salonique, qui compte 1 million d’habitants, 1000 lits sont supprimés, 8000 au total dans le pays. Un tiers de la population n’a plus de couverture santé. Pour eux comme pour beaucoup d’autres, l’accès aux soins est devenu impossible. Parallèlement, les conditions de travail et de rémunération se dégradent, 1/4 des effectifs supprimés et baisse de 50% des rémunérations des personnels de santé. Faisant preuve d’un aveuglement criminel, les instances internationales (FMI, BCE, CE) continuent d’exiger plus et plus vite. Face à cette situation des initiatives citoyennes s’organisent, comme les « dispensaires sociaux solidaires » animés par des militants bénévoles. Ces centres autogérés sont confrontés à un afflux massif de population exclue du système de santé public, et à un manque cruel de moyens pour y faire face. Le Réseau Européen contre la Privatisation et la Commercialisation de la Santé et  de la Protection sociale continue à témoigner sa solidarité avec le peuple grec victime de ces politiques d’austérité: d’une part à travers une...

Continuer la lecture
  • 1
  • 2

Abonnez-vous à notre newsletter !

Suivez-nous sur Facebook

Twitter

Rejoignez-nous

Pour soutenir et participer à la vie de l’association
J’adhère Je soutiens

Sociofinancement de SCOPTI

Pour soutenir les ex-Fralib, on souscrit massivement !
05/10/17 Nombre de donateurs : 1804
Montant total: 196 577,44 €

Nos partenaires



Archives

janvier 2013
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031