Mois : décembre 2014

Trémargat, laboratoire d’alternatives et de démocratie participative à ciel ouvert

A Trémargat, dans les Côtes d’Armor, la solidarité, l’entraide ou l’écologie ne sont pas de vains mots. La petite commune bretonne est depuis vingt ans un laboratoire à ciel ouvert de projets alternatifs. Ses habitants soutiennent l’installation de paysans, s’approvisionnent dans une épicerie de produits bio et locaux, se retrouvent au café associatif, délibèrent au sein d’un conseil municipal qui applique des principes de démocratie participative, et s’éclairent avec Enercoop. La formule fonctionne : le village qui se mourait dans les années 70 est depuis quinze ans en pleine renaissance. La preuve qu’on peut vivre autrement. Reportage. Un samedi...

Continuer la lecture

Kurdistan : Oui, le peuple peut changer les choses (l’expérience du Rojava)

Un reportage de Zaher Baher, du Kurdish Anarchists Forum et du Haringey Solidarity Group (Londres), juillet 2014, traduit par Alain KMS, avec Alternative libertaire. Le texte ci-dessous est un des rares témoignages sur l’expérience d’auto-organisation populaire du Kurdistan syrien. C’est la raison pour laquelle il était nécessaire de le rendre accessible aux francophones, en dépit de ses lacunes et de certaines confusions. L’auteur n’ayant pu répondre aux questions du traducteur, celui-ci a dû recouper certaines informations avec d’autres sources (merci au journaliste Maxime Azadi, d’Actukurde.fr). Il a été choisi d’utiliser la version kurde des noms de lieu, tout en...

Continuer la lecture

Quand les entreprises récupérées s’organisent par branche professionnelle, l’exemple argentin de « Red Gráfica cooperativa »

Dès 2001, les entreprises récupérées par les travailleur-se-s (ERT) en Argentine ont ressenti le besoin de se fédérer au sein d’organisations spécifiques. A cela au moins deux raisons, elles n’étaient pas ou peu soutenues par les organisations syndicales (à l’exception de l’Union ouvrière métallurgique de Quilmes et, plus tardivement, la fédération de l’imprimerie de Buenos Aires) et elles ne se sentaient pas représentées par le mouvement coopératif traditionnel. Elles devaient donc se doter d’une forme de représentation susceptible d’être un interlocuteur crédible face aux pouvoirs publics mais également pour développer des liens organiques entre elles. A l’époque, le Mouvement...

Continuer la lecture

La Fabrique du Sud : interview de Maxime Jarne, directeur général

La Fabrique du Sud est la SCOP qui succède à Pilpa, entreprise de crèmes glacées de Carcassonne fermée par son propriétaire, le groupe R&R. Alors que R&R et Pilpa étaient sur le créneau des marques de distributeurs, les sociétaires de la Fabrique du Sud ont choisi de développer des crèmes glacées de qualité artisanale, utilisant si possible des intrants locaux, le tout dans une logique de préservation de l’environnement. En avril 2014, la gamme de glaces La Belle Aude était née. Quelques mois après la fin de la saison d’été, si cruciale dans ce secteur, nous avons souhaité interviewer...

Continuer la lecture

Décembre : Dernier tango pour les droits collectifs des salariés ?

Grandiose mise en scène que celle des épisodes du  « je t’aime, moi  non plus » entre le patronat et le gouvernement. L’amour et le dépit sont liés : Valls et Macron aiment l’entreprise, mais Gattaz se laisse désirer encore et encore. Cette comédie en forme de tango Valls/Macron/Gattaz se révèle bien triste, et tragique. Tragique en tous cas pour le monde du travail car s’il y bien un point sur lequel ces « amoureux de l’entreprise » s’entendent, c’est que le salariat doit rester silencieux. Pouvoir patronal, pouvoir d’Etat… et que reste t-il des droits et libertés des travailleurs, éléments nécessaires aujourd’hui pour s’entraîner à exercer le pouvoir des producteurs librement associés de demain ? Après avoir vidé de beaucoup de son contenu la loi qui permettait l’intervention des salariés dans la cession des entreprises c’est la suppression de l’élection comme mode de désignation des conseils des prud’hommes. Voilà comment nos grands démocrates entendent se passer du suffrage quand celui-ci les encombre. En revanche, quand il s’agit de déroger aux garanties minimales qui figurent dans le code du travail et les conventions collectives de branche, de contourner la représentation syndicale, on  consultera  entreprise par entreprise les salariés atomisés directement, Les diverses propositions patronales tendant à réduire la représentation du personnel notamment dans les petites entreprises rencontre un véritable écho favorable auprès de nos gouvernants, tant du ministre de l’Economie que du Premier ministre en tous...

Continuer la lecture
  • 1
  • 2

Abonnez-vous à notre newsletter !

Suivez-nous sur Facebook

Twitter

Rejoignez-nous

Pour soutenir et participer à la vie de l’association
J’adhère Je soutiens

Sociofinancement de SCOPTI

Pour soutenir les ex-Fralib, on souscrit massivement !
05/10/17 Nombre de donateurs : 1804
Montant total: 196 577,44 €

Nos partenaires



Archives

décembre 2014
L M M J V S D
« Nov   Jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031