AGA APA 11012014L’Assemblée générale de l’Association Autogestion s’est tenue samedi 11 janvier 2014. L’occasion de constater qu’un véritable tournant a été pris dans la vie de l’association : plus d’activités, plus de membres actifs, plus de coopérations avec des structures amies… Cette AG a aussi permis de se donner des orientations pour l’année à venir et au-delà. Après un repas convivial, un débat public a eu lieu sur les relations entre syndicalisme et autogestion.

C’est au cœur de l’Est parisien, du Ménilmontant  encore parfumé du temps des cerises de la Commune de Paris,  que s’est tenue notre Assemblée générale le 11 janvier 2014.

L'assemblée générale commence : un panorama panoramique

L’assemblée générale commence : un panorama panoramique

Elle a été à l’image de la progression de l’association au cours de l’année écoulée ;  même si l’on peut souhaiter plus, le nombre plus important de participants à la journée reflète la croissance du nombre des adhérents. Le rapport d’activité et financier présenté par Benoît Borrits, comme les décisions prises attestent de ce que certains ont appelé  un « décollage ».

Outre la permanence du site web avec ses trois publications hebdomadaires et sa lettre mensuelle, l’association a pu développer avec le « groupe Grèce » sa participation à la solidarité et aux réflexions sur les expériences en cours, notamment autour des dispensaires et centres de santé. Présente à la Foire à l’autogestion à Montreuil, l’association l’était également  dans les débats lors de la Fête de l’Humanité. Le séminaire « Appropriation sociale » auquel l’Association participe avec OMOS, Espaces Marx, le Cidefe, l’Anecr, la Fondation Gabriel Péri, la Fondation Copernic, a déjà donné lieu à six séances publiques, dont les interventions ont été enregistrés et sont  accessibles sur le site.

La pause repas bien méritée, grace au personnel du "Lieudit", sous le soleil de Ménilmontant

La pause repas bien méritée, grace au personnel du « Lieudit », sous le soleil de Ménilmontant

Il n’est que de (re)lire les comptes-rendus et articles publiés dans notre site pour en connaître les détails, mais aussi constater une  activité étendue en région. Cela a été le cas pour les 40 ans de Lip, avec la conférence à Besançon, la foire à l’autogestion à Toulouse, une autre se préparant dans le Gard. La rencontre internationale à Aubagne le 31 janvier chez les Fralib, et les initiatives qui se tiendront sur le trajet les 28, 29 et 30 janvier à Aubenas, Nîmes et Nice – dont nous préciserons les lieux – seront l’occasion de nouvelles rencontres pour couvrir d’autres villes. En retour, il est nécessaire de se faire l’écho en Ile-de-France d’initiatives régionales, et c’est ainsi que l’Association participera au « Village des alternatives » en 2015, poursuivant l’exemple d’Alternatiba, initié depuis plusieurs années à Bayonne.

La rencontre du 31 janvier chez les Fralib sera une ouverture internationale.  Comme décidé lors de notre précédente AG en 2013, l’association a été présente au FSM de Tunis. Lors de  notre AG 2014 et au débat étaient présents des Grecs, Serbes, Brésiliens.  Un nouveau groupe, « groupe Balkans » devient possible. A signaler aussi le matin la présence de notre ami Mohammed Harbi. Les contacts pris depuis plusieurs semaines avec le site « workerscontrol.net » déboucheront sur une coordination de nos sites, avec des traductions, renvois. Devenant une sorte de « section française », une rubrique sera ouverte dans le site de l’association. Si nous suivons bien désormais les expériences latino-américaines, il a été souligné l’intérêt – et la possibilité – de se tourner également vers ce qui existe en Amérique du Nord, en Asie et particulièrement en Chine.

Quant à faire connaître l’Association, les médias ne se résument pas au seul site tel qu’il est et à sa lettre mensuelle. En attendant de concrétiser des réseaux sociaux alternatifs, dès maintenant twitter et facebook sont utiles et utilisables. Avec les éditions Syllepse l’association contribuera à la réédition prévue au 4ème trimestre 2014, du livre « Autogestion, passé, présent, avenir » sous forme électronique (format e-pub) présenté plus systématiquement comme encyclopédie.  Pour ce faire, un appel à contributions est lancé.

Catherine Lebrun et Christian Mahieux, sous l'oeil attentif des participants... et de la camera pour mémoire

Catherine Lebrun et Christian Mahieux, sous l’oeil attentif des participants… et de la camera pour mémoire

Le fonctionnement interne s’est nettement amélioré, et nous avons envisagé des modalités permettant d’associer – dans les groupes de travail, dans les réunions du Conseil, par l’apport que chacun peut avoir avec ses compétences (traductions, video, montage) et centres d’intérêt – le maximum d’adhérents… et de personnes intéressées

Avant le repas (convivial – merci encore au « Lieudit »), le nouveau conseil a été élu, avec deux co-président – e – s (Catherine Samary, Paris et Richard Neuville, Ardèche), un trésorier, Benoît Borrits ainsi que Cécile Ganeval,  Aurélien H, Catherine Lebrun et Robi Morder.

Et l’après-midi, le débat prévu  sur les relations entre syndicalisme et autogestion introduit par Catherine Lebrun et  Christian Mahieux – dont nous mettrons en ligne des extraits – a été tout aussi passionnant. Il a permis de rappeler que notre association et ses membres sont disponibles pour participer, animer le cas échéant, des réunions, débats sur ces thématiques dans les syndicats, associations qui le demandent.

N.B. Un compte-rendu plus développé de l’AG est en cours de rédaction et sera disponible pour les adhérents de l’association.

Cet article vous a plu ?

Soutenez-nous pour que nous puissions continuer !