Usine fermée - usine prise (récupérée)

Usine fermée – usine prise (récupérée)

Communiqué de l’association pour l’autogestion

La Ve rencontre internationale biennale de l’Économie des travailleuses et des travailleurs se déroulera à Punto Fijo dans la péninsule de Paraguaná au Venezuela du 22 au 26 juillet 2015.

Initiées par des universitaires du programme « Faculté ouverte » de la Faculté de philosophie et de lettres de l‘Université de Buenos Aires (Argentine), les deux premières éditions se sont tenues en 2007 et 2009 à Buenos Aires. La 3e rencontre a eu lieu à l‘Université autonome métropolitaine et l‘unité Xochimilco (UAM-X) à Mexico en 2011. Enfin, la 4e édition s’est déroulée à João Pessoa dans l’université fédérale de Paraiba (Brésil) en juillet 2013.

Depuis la précédente édition, des rencontres européenne, sud-américaine et nord-centre-américaine ont été organisées respectivement en janvier, octobre et novembre 2014 à Gémenos (dans l’usine Fralib), à Pigüé (Argentine) et à Mexico. L’objectif est désormais de réussir la convergence de ces trois initiatives régionales.

Cette rencontre sera donc l’occasion de revisiter les concepts d’autogestion, de gestion ouvrière, de cogestion, de contrôle ouvrier, de coopérativisme, d’entreprises de production sociale (spécifiques au Venezuela) à partir de la praxis, une confrontation indispensable entre la théorie et la pratique dans la perspective d’une actualisation de ces débats.

Depuis leur origine, ces rencontres sont conçues avant tout comme des espaces de débat et d‘articulation entre des travailleur-se-s, des syndicalistes, des militant-e-s sociaux et politiques, des intellectuels et des chercheur-se-s autour des problématiques qui concernent les luttes des travailleurs et des travailleuses pour l‘autogestion. Les mouvements de reprise d’entreprises sont non seulement pratiques mais porteurs de théorie. Il est donc essentiel d‘articuler les pratiques des entreprises récupérées et les apports des chercheur-se-s. Elles visent également à contribuer à la construction d’alternatives face à la crise provoquée par le capitalisme global.

Une délégation française sera présente au Venezuela. Elle sera composée de deux membres de l’association pour l’autogestion (Membre du comité international), d’un travailleur de la Fabrique du sud, d’une animatrice de l’association des Amis de la Fabrique du sud et d’une syndicaliste de l’Union syndicale Solidaires (La SCOP-TI ex Fralib ne pourra pas être représentée du fait du démarrage de leur production).

L’association pour l’autogestion rendra compte de cet événement.

Paris, le 15 juillet 2015

Dossier Rencontres internationales Economie des travailleurs

Contacts presse : Richard Neuville : 06 84 34 73 54 / Benoît Borrits : 06 42 05 48 11

https://autogestion.asso.fr/

Cet article vous a plu ?

Soutenez-nous pour que nous puissions continuer !