Auteur : Patrick Silberstein

68 thèses pour l’autogestion et l’émancipation

1917 Dans un monde où les empires imposent la barbarie coloniale et exploiteuse à des centaines de millions d’indigènes, un coup de tonnerre éclate aux confins d’une Europe continentale lacérée de tranchées sanglantes. La Révolution russe qui jaillit soulève les consciences humaines. Une brèche s’ouvre. En Russie, ouvriers, paysans et soldats montent à l’assaut du ciel et déferle, pour un temps, l’invention d’une autre vie qui bouillonne dans toutes les veines de la société. Pour les opprimé·es et les exploité·es du monde entier, un espoir est né et il faut encore saisir à la fois ce moment d’émancipation, dans...

Continuer la lecture

Un plan alternatif pour Jackson City (Mississippi)

À peine l’ouragan Katrina (2005) avait-il cessé de semer la dévastation et la ruine sur les côtes du Golfe du Mexique (Louisiane, Texas, Alabama et Mississippi) que les populations s’organisaient pour proposer leurs propres conceptions de la reconstruction opposées à celles des firmes et des autorités promptes à se saisir des opportunités offertes par les catastrophes pour leurs propres fins (voir Patrick Le Tréhondat et Patrick Silberstein, L’Ouragan Katrina : un désastre annoncé, Paris, Syllepse, 2005). Quelques années plus tard, en 2008, à Jackson, la capitale du Mississippi (180000 âmes dont 80% d’Africains-Américains), la coalition citoyenne mise en place aux lendemains...

Continuer la lecture

Le fruit mordoré : planche de salut et laboratoire social

Il est minuit dans le siècle. Cherchant à échapper à la nasse qui se referme, les réfugiés affluent à Marseille, alors en zone «nono» où la botte nazie a, momentanément, délégué à son vassal maréchaliste le soin de faire régner son ordre. David Rousset synthétise la situation européenne du temps par une formule choc: «Auschwitz et Marseille sont alors les seules portes ouvertes de l’Europe[1].» Pourtant, de la fin 1940 à 1942, une ruelle du Vieux port, la rue des Treize escaliers, va être le théâtre d’une extraordinaire aventure résistante. Le 11 novembre 1940, selon la notice que lui...

Continuer la lecture

Bon appétit et bon dodo

Bon Appétit 1er Mai 2017: les étudiant-es de l’Université d’Oberlin (Ohio, États-Unis) boycottent le restaurant universitaire pour exiger la rupture du contrat accordé par les autorités universitaires à l’entreprise mal nommée Bon Appetit (ça ne s’invente pas !).  Selon Jeeva Muhil, Eliza Guinn et Michael Kennedy de la Student Labor Action Coalition (SLAC), il s’agit de faire de cette journée un moment de «défense des intérêts étudiants et des droits des travailleur-es du campus». Après avoir au cours du mois d’avril rencontré l’union locale de l’United Auto Workers (UAW), le syndicat qui représente les salarié-es de Bon Appetit, la SLAC décide d’organiser une journée d’action pour protester à la...

Continuer la lecture

Campagne de socio-financement de Scop-TI : le mouvement social doit massivement répondre à l’appel !

Il était une fois une multinationale à qui rien ne résistait. Elle n’était d’ailleurs pas habituée à ce qu’on lui résiste. Maître des capitaux, des machines et des matières premières, elle achète le travail et déplace les sites de production à sa guise. Jusqu’au jour où les salarié-es ont dit qu’après tout l’usine était leur. Nos lecteur-trices connaissent l’histoire, nous en avons largement rendu compte dans les colonnes de ce site. La multinationale a dû lâcher du lest, reculer, mais reculer comme un éléphant dans un magasin de porcelaine en essayant de tout casser sans que ça ne se...

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter !

Suivez-nous sur Facebook

Twitter

Rejoignez-nous

Pour soutenir et participer à la vie de l’association
J’adhère Je soutiens

Sociofinancement de SCOPTI

Pour soutenir les ex-Fralib, on souscrit massivement !
05/10/17 Nombre de donateurs : 1883
Montant total: 204 818,44 €

Nos partenaires



Archives

novembre 2017
L M M J V S D
« Oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930