Potager-sur-le-toitIl existe une centaine d’habitats groupés en France aujourd’hui, ce qui est très peu en comparaison avec les Pays-Bas (plus de 3000) ou la Suisse (où plus de 3% du parc en est constitué). La plupart des projets se sont réalisés entre les années 70 et 90 (par exemple le Lavoir du Buisson Saint Louis à Paris), mais de nombreux projets sortent de terre.

En effet, après plus de vingt ans de point mort, on voit fleurir de nombreux projets à partir de 2007, et de nombreuses associations de promotion de ce type d’habitat (en partie du fait de l’envolée du prix du foncier). Ces habitats groupés ont organisé en octobre 2013 des journées portes ouvertes qui ont attiré plus de 60.000 personnes.

Parmi les succès récents, l’Eco-Logis de Strasbourg où 10 familles ont emménagé en 2010. De nombreux projets sont en chantier ou en cours de développement. Ces succès sont en partie dus au soutien politique fort de la mairie, de l’adjoint au logement Alain Jund, et d’un partenariat avec l’association Eco-Quartiers.

A Lyon, également des projets sont livrés. Le modèle Suisse à mi-chemin entre la propriété et la location a inspiré notamment l’association Habicoop qui a pu embaucher une personne pour accompagné son premier projet, le Village vertical, livré à la rentrée 2013 à Vaulx-en-velin.

A Paris, le projet Diapason dans le 19eme a été cassé par la mairie qui avait pourtant signé une promesse de vente. Actuellement, la mairie de Paris a sélectionné des assistants à la maîtrise d’ouvrage avant de lancer un appel à projets pour 7 terrains.

A Nanterre, la municipalité a regroupé des habitants du parc de logements sociaux et a embauché un consultant pour animer le groupe, réuni dans l’association « le grand portail ». Le gros oeuvre est fini, l’emménagement devrait survenir dans quelques mois.

A Montreuil plusieurs projets (Diwan, APAUm, Baba Yaga) sont sortis de terre au cours de la décennie 2000, et le dernier en date, CUB doit être livré en juin 2014. Des accompagnateurs professionnels proposent leurs services au groupes d’habitants, et parfois créent des sites de rencontre, tels que http://logisgroupes.fr/.

LIENS

 

Cet article vous a plu ?

Soutenez-nous pour que nous puissions continuer !