Auteur : Colette Web

Travailler autrement : les coopératives

Le travail en coopérative est aujourd’hui une possibilité concrète pour ceux et celles qui veulent travailler autrement. Cet ouvrage nous dit comment les coopératives de travail ont été créées, comment elles fonctionnent, comment en constituer une et comment elles permettent de substituer la coopération à la subordination. Les coopératives de travail sont ces entreprises où chaque salarié participe à toutes les décisions. En perte de vitesse après 1945, elles ressurgissent en ces temps de fragilisation de l’emploi salarié traditionnel. Qui n’a pas pensé rejoindre ou créer une entreprise où sa voix compte vraiment ? Le mouvement coopératif connaît une...

Continuer la lecture

Mai : Contre l’extrême-droite, un besoin de vraie politique

On peut se féliciter que Marine Le Pen n’ait pas accédé à la tête du pays, que son score tant au premier qu’au second tour ait été inférieur aux « espoirs » désespérants du Front national. Il n’en demeure pas moins que, de scrutin en scrutin, l’extrême-droite augmente le nombre de ses voix. Ce parti, peu ou prou fasciste, récolte 11 millions de suffrages, signe que nous n’avons gagné qu’un sursis contre la barbarie. Pour inverser la tendance, il faut radicalement transformer le sens de notre société. Plus de pain et de justice sociale, certes, mais surtout plus de démocratie, plus de place à la parole d’en bas… En bref, que le pouvoir soit rendu à celles et ceux qui créent les richesses. Les institutions de la 5ème République sont à bout de souffle. L’élection du président de la République au suffrage universel a montré toutes ses limites avec ce deuxième tour mettant en scène deux candidats qui n’ont rassemblé ensemble qu’une minorité des inscrits et des exprimés du premier tour. Une élection qui a vu un candidat porté à la tête du premier tour, puis à la présidence, non pour son programme, ni même sa personnalité ou son image, mais comme le moins mauvais des bulletins « utiles » susceptible d’empêcher le Front national ou la droite de gagner, « un choix par défaut pour 43% de ses...

Continuer la lecture

Appel à participer à la VIe Rencontre internationale de « l’économie des travailleurs et des travailleuses » du 30 août au 2 septembre 2017

La VIe Rencontre internationale de « l’Économie des travailleurs et des travailleuses » aura lieu en Argentine du 30 août au 2 septembre 2017. L’ouverture se déroulera à l’hôtel Bauen, récupéré par ses travailleur-se-s, dans la ville de Buenos Aires, et se poursuivra dans les locaux de la coopérative Pigüé, usine de textiles récupérée située dans l’intérieur de la province de Buenos Aires. Nous invitons les travailleurs et les travailleuses d’entreprises récupérées et autogérées, de coopératives et d’organisations sociales et populaires, de même que les organisations syndicales et universitaires intéressées et engagées dans les pratiques autogérées à participer à...

Continuer la lecture

Non à l’expulsion des travailleur-se-s de l’hôtel Bauen ! Oui à l’expropriation définitive !

Communiqué de solidarité Déclaré en faillite en décembre 2001 par ses anciens propriétaires, l’hôtel Bauen, grand édifice de 20 étages situé en plein centre de Buenos Aires construit avec des fonds publics pour la Coupe du monde de football de 1978, avait été récupéré par un groupe d’ancien-ne-s travailleur-se-s le 21 mars 2003. Depuis 14 ans, un processus autogestionnaire a été entrepris, permettant de créer 130 postes de travail et de valoriser pratiquement sans financement extérieur un hôtel vidé et abandonné par ses patrons. Tout au long de ces années, les 130 travailleur-se-s de la coopérative ont amplement démontré...

Continuer la lecture

Avril : 2012-2017, où est passée l’autogestion ?

Il y a cinq ans, lors de la campagne présidentielle de 2012, sans être au cœur de tout, l’autogestion était invitée dans les débats, sous la forme des reprises d’entreprises et des coopératives comme alternatives aux fermetures et aux licenciements. François Bayrou visitait une Scop issue d’une reprise d’entreprise par les salariés. François Hollande exprimait sa proposition de loi Florange qui obligeait toute entreprise qui souhaite fermer une unité de production à chercher un repreneur et à la céder en cas d’offre. En complément, il proposait de donner aux salariés un droit de priorité à égalité d’offre pour reprendre leur entreprise. Jean-Luc Mélenchon soutenait totalement le projet exprimé par l’AP2E de droit de préemption des salariés de leur entreprise en cas de cession. Eva Joly, enfin, approuvait sans réserve les propositions de la CG Scop et la  priorité à donner aux salariés en cas de reprise d’entreprise. Même Roselyne Bachelot avait affirmé sa volonté de soutenir la reprise d’entreprises par les salariés… Les luttes en France, comme en Grèce, portaient l’actualité des reprises comme enjeu du débat politique.  Au meeting de soutien aux Fralib du 24 février 2012 à la Bourse du travail de Paris, tous les candidats de gauche sans exception étaient venus apporter leur soutien. 2017… Certes, en lisant bien, il demeure des éléments dans les programmes mais c’est bien autre chose qui est mis en avant...

Continuer la lecture

Prochain évènement

Abonnez-vous à notre newsletter !

Soutenez-nous

Suivez-nous sur Facebook

Twitter

Rejoignez-nous

Pour soutenir et participer à la vie de l’association
J’adhère Je soutiens

Sociofinancement de SCOPTI

Pour soutenir les ex-Fralib, on souscrit massivement !
05/10/17 Nombre de donateurs : 1883
Montant total: 204 818,44 €

Nos partenaires



Archives

janvier 2018
L M M J V S D
« Déc    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031