Auteur : Colette Web

Avril : 2012-2017, où est passée l’autogestion ?

Il y a cinq ans, lors de la campagne présidentielle de 2012, sans être au cœur de tout, l’autogestion était invitée dans les débats, sous la forme des reprises d’entreprises et des coopératives comme alternatives aux fermetures et aux licenciements. François Bayrou visitait une Scop issue d’une reprise d’entreprise par les salariés. François Hollande exprimait sa proposition de loi Florange qui obligeait toute entreprise qui souhaite fermer une unité de production à chercher un repreneur et à la céder en cas d’offre. En complément, il proposait de donner aux salariés un droit de priorité à égalité d’offre pour reprendre leur entreprise. Jean-Luc Mélenchon soutenait totalement le projet exprimé par l’AP2E de droit de préemption des salariés de leur entreprise en cas de cession. Eva Joly, enfin, approuvait sans réserve les propositions de la CG Scop et la  priorité à donner aux salariés en cas de reprise d’entreprise. Même Roselyne Bachelot avait affirmé sa volonté de soutenir la reprise d’entreprises par les salariés… Les luttes en France, comme en Grèce, portaient l’actualité des reprises comme enjeu du débat politique.  Au meeting de soutien aux Fralib du 24 février 2012 à la Bourse du travail de Paris, tous les candidats de gauche sans exception étaient venus apporter leur soutien. 2017… Certes, en lisant bien, il demeure des éléments dans les programmes mais c’est bien autre chose qui est mis en avant...

Continuer la lecture

Notre questionnaire aux candidats – Réponse de Philippe Poutou

A partir d’une réunion publique qui s’est tenue le 28 février 2017, l’Association Autogestion s’était adressée aux candidats à l’élection présidentielle sur les thèmes suivants : Droit des salariés dans les entreprises Faciliter les reprises des entreprises par les salariés en coopératives Contre la précarité Démocratie sociale Les Tribunaux de commerce Maîtrise des circuits de financement Voir notre article à ce sujet Philippe Poutou est ici le premier candidat à nous donner une réponse que nous publions ici. Montreuil, le 30/03/2017 Madame, Monsieur, Le préalable de l’organisation d’une société autogérée, c’est la levée de tous les secrets des entreprises, soit...

Continuer la lecture

L’Association Autogestion interpelle les candidats à l’élection présidentielle 2017

L’Association Autogestion interpelle les candidats à l’élection présidentielle 2017 sur certains des aspects de leur programme touchant à la démocratie sociale et aux droits des travailleurs. Il s’agit d’éléments primordiaux pour notre objet social : faire avancer l’autogestion comme principe d’organisation sociale et politique de la société. L’Association publiera les réponses reçues et invitera certain-e-s candidat-es (ou leurs représentant-e-s) ainsi que toutes les personnes intéressées par ces questions à venir en débattre ensemble :(Réunion reportée) Vous trouverez ci-dessous les questions qui sont adressées aux candidat-es et qui ont été élaborées à partir d’une réunion préliminaire qui s’est tenue le 28 février...

Continuer la lecture

28 février : réunion pour des propositions sur les reprises d’entreprises

L’Association Autogestion invite toutes les organisations syndicales, associatives, toutes les coopératives, tous les citoyens et citoyennes à se retrouver : le mardi 28 février à 19 heures au Maltais Rouge, 40 Rue de Malte, 75011 Paris pour formuler une série de propositions à soumettre aux futurs candidats aux élections présidentielle et législatives en vue de favoriser les reprises d’entreprises par les salariés. Les reprises d’entreprises par les salariés se sont invitées dans la campagne électorale de 2012. Les Fralib étaient alors en pleine bataille pour obtenir d’Unilever le site, les machines et des indemnités pour démarrer leur projet de Scop....

Continuer la lecture

Socialisation des multinationales. Le cas de Sanofi. Compte-rendu

Une rencontre organisée dans le cadre du séminaire Appropriation sociale s’est déroulée le 24 septembre à la Bourse du travail de Paris autour de la socialisation des multinationales en prenant comme exemple le cas de Sanofi. Il s’agit ici d’une multinationale de droit français opérant dans le secteur du médicament – ce que l’on appelle couramment une big pharma – qui occupe le quatrième rang mondial en terme de chiffres d’affaires et dont les trois quarts de son chiffre d’affaires sont réalisés hors d’Europe. Ses performances boursières accompagnées d’un désengagement en terme d’effectifs, tout particulièrement dans le domaine de...

Continuer la lecture

Abonnez-vous à notre newsletter !

Suivez-nous sur Facebook

Twitter

Rejoignez-nous

Pour soutenir et participer à la vie de l’association
J’adhère Je soutiens

Sociofinancement de SCOPTI

Pour soutenir les ex-Fralib, on souscrit massivement !
05/10/17 Nombre de donateurs : 1883
Montant total: 204 818,44 €

Nos partenaires



Archives

novembre 2017
L M M J V S D
« Oct    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930